Aboutir

Définition de « Aboutir »

aboutir (v. intr.) : Toucher par un bout.
  • Un arpent de terre qui d'un côté aboutit au grand chemin, et de l'autre au champ d'un tel.
  • Ce champ aboutit à un marais.

Il se dit figurément d'une Affaire, d'un raisonnement, d'une entreprise, et signifie Avoir pour résultat.

  • Tous ses desseins aboutissent à cela.
  • À quoi aboutissent tous les raisonnements que vous faites? Cela ne peut aboutir à rien.
  • Cela n'aboutira qu'à le perdre.

D'une manière générale, il signifie Avoir un résultat, réussir.

  • Cette affaire a abouti.

Il se dit également des Abcès lorsqu'ils viennent à crever.

  • Faire aboutir un abcès.
  • Un clou, un abcès qui aboutit.

Citations

  • « Peu à peu la lettre ornée lui avait inspiré l'ambition de la lettrine historiée, puis de la miniature détachée du texte, avec toutes ses conséquences, - conformément à la progression de cet art primordial et générateur des autres arts, commençant à la pauvre transcription des moines mérovingiens pour aboutir, après une demi-douzaine de siècles, à Van Eyck, Cimabué et Orcagna qui continuèrent sur la toile, avec des couleurs plus matérielles dont la Renaissance allait abuser, les traditions esthétiques du spirituel Moyen Age.  »
  • « Ce jeune homme qui aurait dû conserver pieusement dans sa mémoire le souvenir des privations volontaires, des mauvais traitements que sa mère avait endurés pour lui ; oubliant au contraire tout ce qu’il lui devait, et méprisant cruellement les angoisses de son cœur brisé, s’était lié avec les hommes les plus dépravés, les plus abandonnés de Dieu, et suivait une carrière de vices et de crimes, qui devait aboutir à la mort pour lui, à la honte pour elle.  »
  • « Je n’oublierai jamais combien de fois je me tournai et me retournai dans mon lit ; combien de fois je me fatiguai à penser à Agnès et à cet animal ; combien de fois je me demandai ce que je pouvais et ce que je devais faire, et tout cela, pour aboutir toujours à cette impasse, que je n’avais rien de mieux à faire pour le repos d’Agnès, que de ne rien faire du tout, et de garder pour moi ce que j’avais appris.  »

Aboutir

Aboutir ou emboutir. Revêtir d’une feuille, de plomb l’extrémité d’une pièce de bois, l’angle d’un toit, ou un membre de moulure sans lui faire perdre sa forme. (suite)

Alphabet