Abomination

Définition de « Abomination »

abomination (n. f.) : Horreur, dégoût qu'on ressent pour une personne ou une chose.
  • Avoir en abomination.
  • Il est en abomination à tous les gens de bien.

Il se dit aussi de Ce qui est l'objet de l'abomination.

  • Ce méchant homme est l'abomination de tout le monde.

Il signifie encore Action abominable; et, dans ce sens, il peut s'employer au pluriel.

  • C'est une abomination.
  • Ce crime est une des plus grandes abominations qu'on puisse imaginer.

En termes de Théologie,

  • Les abominations des Gentils, Le culte idolâtre des Gentils.
  • L'abomination de la désolation.
Locution tirée de l'Écriture sainte et dont on se sert pour exprimer les Plus grands excès de l'impiété, les Plus grandes profanations, et, par extension, les Plus grands désordres.

Citations

  • « Il ne vous soutenait pas le révoltant système du péché originel; ne tentait point de vous prouver que celui-là est un Dieu souverainement bon qui protège les chenapans, aide les imbéciles, écrase l'enfance, abêtit la vieillesse, châtie les incoupables; il n'exaltait pas les bienfaits d'une Providence qui a inventé cette abomination, inutile, incompréhensible, injuste, inepte, la souffrance physique; loin de s'essayer à justifier, ainsi que l'église, la nécessité des tourments et des épreuves, il s'écriait, dans sa miséricorde indignée: "Si un Dieu a fait ce monde, je n'aimerais pas à être ce Dieu; la misère du monde me déchirerait le coeur.  »
  • « Les conservateurs qui veulent absolument ignorer les faits qui ne s’accordent pas avec leur désir, s’imaginent volontiers que pareille abomination sociale est impossible, mais les désertions collectives, les rébellions partielles, les refus de tirer sont des phénomènes qui se produisent fréquemment dans les armées mal encadrées et qui ne sont pas tout à fait inconnus dans les organisations militaires les plus solides.  »
  • « Le défaut de respect le rendait intolérant pour ceux qui étaient au-dessus de lui : rois, nobles et prêtres, dynasties, parlements, gouvernements, avec leurs actes, leurs lois, leurs formes, leurs droits, étaient pour lui une abomination, des ruines dont il y aurait tout bénéfice à se débarrasser.  »
Alphabet