Aboi

Définition de « Aboi »

aboi (n. m.) : Cri du chien.
  • L'aboi de ce chien est fort importun.

En ce sens, il est moins usité qu'ABOIEMENT.
, au pluriel, désigne les Cris de la meute qui entoure la bête, et, par extension, la Situation de la bête entourée par la meute.

  • Le cerf est aux abois.

Fig.,

  • Être aux abois, se dit d'une Personne qui a épuisé toutes les ressources, qui est réduite à la dernière extrémité.
  • À bout de ressources, il est aux abois.

On dit aussi.

  • Cette place, cette citadelle est aux abois, Elle ne peut plus se défendre.
  • Sa vertu est aux abois, Elle est bien près de succomber.

  • Citations

    • « Au bruit de ses pas, les deux chiens sortirent de leur niche, tout prêts à aboyer, et contre l’homme et contre le limier ; mais, sans doute, reconnurent-ils deux amis, car leur bouche s’ouvrit démesurément, non pas pour un aboi menaçant, mais pour un bâillement amical, en même temps que leur queue balayait joyeusement le sol, au fur et à mesure que s’avançaient les deux nouveaux venus, qui, du reste, sans appartenir positivement à la maison, ne lui paraissaient pas tout à fait étrangers.  »
    • « Un cri particulier, et que les gens des villes n’ont jamais entendu, s’éleva dans le silence de la nuit : un cri qui contrefaisait admirablement cet aboi lamentable, appartenant au loup d’Europe et au chacal africain.  »
    • « A la même seconde, Pipeau fit entendre un aboi furieux, la porte vola en éclats, une douzaine d’hommes armés se ruèrent dans la chambre et l’un d’eux cria : Au nom du roi !  »
    Alphabet