Abnégation

Définition de « Abnégation »

abnégation (n. f.) : Renoncement, sacrifice.
  • Je fais abnégation de mon intérêt propre, de ma volonté.
  • Je fais ici abnégation de tout sentiment personnel.

En termes de Théologie, il se dit du Détachement de tout ce qui n'a point rapport à Dieu.

  • Pour s'attacher uniquement à Dieu il fait abnégation de ce que l'homme a de plus cher.

Citations

  • « Lorsqu’elle se rappelait les premières années, déjà si loin d’elle, de son amour pour don Tadeo, le dévouement de cet homme à ses moindres caprices, comme elle le faisait se prosterner tremblant à ses pieds d’un regard ou d’un sourire, l’entière abnégation qu’il avait faite de sa volonté, pour ne plus vivre que par elle et pour elle ; malgré tout ce qui, depuis, s’était passé entre eux, elle ne pouvait se persuader que la passion violente et profonde qu’il avait pour elle, l’espèce de culte qu’il lui avait voué, eût disparu complètement sans laisser de traces.  »
  • « Voilà donc une des causes pour lesquelles m’ont envoyé à la Discipline tu peux lire bagne, avec la condamnation en moins, mais les tortures en plus des gens dont l’état d’ébriété est continuel, dix-neuf fois sur vingt grossiers par habitude et bêtes par nature, et chez lesquels l’absinthe et les règlements militaires combinés ont produit cette élévation intellectuelle et morale, et cette abnégation patriotique que nous aimons à admirer dans Bazaine et compagnie.  »
  • « Sans doute, madame, il y a autour de vous quelques cœurs généreux qui se dévouent avec une complète abnégation ; mais il y a aussi pas mal de personnes qui voient, dans votre retour en France, une voie frayée à votre suite, et par laquelle elles monteront à la réputation, à la fortune, aux honneurs ; il y a aussi les mécontents qui ont perdu leur position et qui veulent tout à la fois la reconquérir et se venger de ceux qui la leur ont prise.  »
Alphabet