Abjurer

Définition de « Abjurer »

abjurer (v. tr.) : Abandonner, par un acte solennel, une religion ou une doctrine.
  • Abjurer le judaïsme.
  • Abjurer son erreur.

Absolument,.

  • Il abjura dans l'église de Notre-Dame.
  • Après qu'il eut abjuré entre les mains de l'évêque.

Au figuré il signifie simplement Abandonner ce qu'on faisait profession de croire, d'aimer, de pratiquer.

  • Abjurer Aristote, Descartes, Abjurer la doctrine d'Aristote, de Descartes.
  • Elle avait abjuré toute pudeur, tout principe d'honneur et de vertu.

Citations

  • « La jeune fille se présentait-elle au bureau des mœurs, un registre était ouvert, et sans information préalable, elle y était aussitôt inscrite sous le nom et avec l’âge qu’il lui convenait de se donner ; signalée, toisée, visitée, dès ce moment elle était irrévocablement acquise à la prostitution ; et quelque fût plus tard son repentir, elle n’était plus admise à abjurer son erreur, à se séparer de son opprobre.  »
  • « En voyant sa favorite Adeline l’objet des attentions du baron, le général en plaisanta si bien, que le baron, craignant le ridicule, reporta sa galanterie sur sa belle-fille qui, dans ces dîners de famille, était toujours l’objet de ses flatteries et de ses soins, car il espérait par elle ramener le père Crevel et lui faire abjurer tout ressentiment.  »
  • « Si elle ne réussit point, elle en prend de l’humeur, son caractère s’aigrit, elle devient insupportable pour tous ceux qui l’entourent ; ou bien, si elle persévère dans ses efforts, elle finit par abjurer toute pudeur, et court à son but avec une effronterie qui l’en éloigne plus que jamais.  »
Alphabet