Abdomen

Définition de « Abdomen »

abdomen (Terme d'Anatomie) : (On prononce l'N.) n. m. Cavité viscérale circonscrite en haut par le diaphragme, en bas par le bassin, en arrière par les vertèbres lombaires et en avant par des aponévroses et des muscles. On l'appelle dans le langage ordinaire BAS-VENTRE.
  • Les muscles de l'abdomen.
Il se dit, en termes de Zoologie, de la Partie postérieure du corps des insectes.

Citations

  • « Ainsi, chez les Eciton, il y a des neutres ouvriers et soldats, dont les mâchoires et les instincts diffèrent extraordinairement ; chez les Cryptocerus, les ouvrières d’une caste portent sur la tête un curieux bouclier, dont l’usage est tout à fait inconnu ; chez les Myrmecocystus du Mexique, les ouvrières d’une caste ne quittent jamais le nid ; elles sont nourries par les ouvrières d’une autre caste, et ont un abdomen énormément développé, qui sécrète une sorte de miel, suppléant à celui que fournissent les pucerons que nos fourmis européennes conservent en captivité, et qu’on pourrait regarder comme constituant pour elles un vrai bétail domestique.  »
  • « Voilà ce que dit le récit : Quatre ailes membraneuses recouvertes de petites écailles peu colorées d'apparence métallique ; bouche formant une trompe enroulée, produite par un rallongement des mâchoires, sur les côtés desquelles se trouvent les rudiments des mandibules et des papilles inférieures ; les ailes inférieures attachées aux supérieures par un poil raide, antennes en forme de trèfles allongés ; prismatique ; abdomen pointu.  »
  • « Pour tous ces motifs, exagération d’énergie, quantité variable du virus inoculé par un abdomen convulsif qui ne dose plus l’émission, aiguillon non dirigeable à mon gré, piqûre superficielle ou profonde, oblique ou normale, atteignant les centres nerveux ou n’intéressant que les tissus voisins, mes expériences doivent donner les résultats les plus variés.  »

Abdomen

Abdomen. La plus grande des trois cavités splanchniques, ainsi nommée du latin abdere, cacher, parce qu’elle renferme, qu’elle cache les viscères principaux, ou, suivant quelques auteurs, parce que ses parois, que les sacrificateurs ouvraient pour consulter les entrailles de la victime, cachaient le présage, omen. L’abdomen, vulgairement appelé ventre, a une forme oblongue, son axe est parallèle à celui du tronc, il est borné en haut par le diaphragme qui le sépare de la poitrine, en bas par les parois du bassin, en arrière par les lombes, sur les côtés et en avant par plusieurs plans de muscles larges que réunit sur la ligne médiane un raphé fibreux nommé la ligne blanche. Les principaux muscles de l’abdomen sont le grand oblique, le petit oblique et le transverse, qui forment ses parois latérales et dont la saillie au-dessus de la crête iliaque est si remarquable dans les statues antiques. La paroi antérieure est renforcée par les muscles droits... (suite)

Alphabet