écart

Définition de « écart »

écart (n. m.) : Action par laquelle deux parties d'une chose s'écartent plus ou moins l'une de l'autre.
  • Faire le grand écart, Écarter les jambes au point que les cuisses touchent le sol.
  • En termes d'Art vétérinaire, il se dit d'une Entorse de l'articulation antérieure du cheval, du bœuf, etc.
    • Ce cheval s'est donné un écart.

    , loc. adv. À une certaine distance.

    • Se tenir à l'écart dans une conversation.
    • Mettre, tenir quelqu'un à l'écart.
    • Tirer quelqu'un à l'écart.

    Par analogie,

    • À l'écart de, se dit à propos d'une Maison, d'une localité éloignée de l'agglomération principale d'une commune.
    • Sa villa est à l'écart du village.

    signifie encore Action de s'éloigner de la direction qu'on doit suivre.

    • Son cheval prit peur et fit un brusque écart.

    En termes de Danse,

    • Faire un écart, Porter le pied de côté.
    • Il désigne aussi les Variations qui se produisent dans un mécanisme.
      • Les écarts d'une montre, d'un thermomètre.

      Il signifie au figuré Action de s'écarter de la raison, de la morale, des bienséances.

      • Les écarts de l'imagination.
      • Se permettre des écarts.
      • On avait à lui reprocher certains écarts de conduite.
      • Les écarts de la jeunesse.

      Citations

      • « Mais souvent les choses qu’il ne connaissait pas, qu’il redoutait maintenant de connaître, c’est Odette elle-même qui les lui révélait spontanément, et sans s’en rendre compte ; en effet l’écart que le vice mettait entre la vie réelle d’Odette et la vie relativement innocente que Swann avait cru, et bien souvent croyait encore, que menait sa maîtresse, cet écart, Odette en ignorait l’étendue : un être vicieux, affectant toujours la même vertu devant les êtres de qui il ne veut pas que soient soupçonnés ses vices, n’a pas de contrôle pour se rendre compte combien ceux-ci, dont la croissance continue est insensible pour lui-même, l’entraînent peu à peu loin des façons de vivre normales.  »
      • « Rappelant succinctement une carcasse de balance rigide, la partie culminante du support à trois pieds se composait d’une sorte de fourche à large écart, brusquement terminée par deux montants verticaux sur lesquels, par un geste de précautionneuse plantation, Louise put fixer un des longs côtés de sa plaque, en utilisant deux fines ouvertures, profondes et bien placées, que maintenait à l’air libre une paire de courtes rainures postérieures, ménagées en vue d’un facile va-et-vient dans la bordure enserrante du couvercle.  »
      • « Cependant, avant même d’avoir dépassé la grande porte, soit hasard, soit présage, son cheval, ordinairement sûr et doux, fit un écart qui eût désarçonné tout autre écuyer, puis, refusant d’entrer dans la place, se cabra au point qu’il manqua de se renverser sur son cavalier ; mais le roi lui rendit la main, lui enfonça les éperons dans le ventre, et, d’un seul bond, comme s’il eût eu quelque obstacle invisible à franchir, le cheval se trouva sur la place.  »
      Alphabet