ébouriffé

Définition de « ébouriffé »

ébouriffé, ée (adj.) : Dont le vent ou quelque autre cause a mis les cheveux en désordre.
  • Vous êtes tout ébouriffé.
  • Elle arriva tout ébouriffée.

Il s'applique, dans un sens analogue, aux Cheveux, à la coiffure même.

  • Votre coiffure est tout ébouriffée.
Il se dit, figurément, d'une Personne agitée, troublée, et qui laisse voir son trouble, son agitation. Il est familier.

Citations

  • « Le chat qui, devant l’âtre, se passe, se repasse derrière l’oreille la patte pommadée de salive, présage recrudescence du froid ; le coq qui chante à des heures indues annonce le retour du beau temps ; la pintade opiniâtre dans son grincement de scie limée signifie la pluie ; la poule dressée sur une patte, le plumage ébouriffé, la tête rentrée dans le col, sent venir rude gelée ; la grenouille verte des arbres, la gentille rainette, se gonfle la gorge en vessie à l’approche d’un orage et dit, d’après le paysan provençal : ploùra, ploùra .  »
  • « Elle avait l’air, sous ses cheveux dorés tout plats un peu un chignon ébouriffé de grosse poupée mécanique sur une figure étonnée et immuable également de poupée auxquels se superposait un chapeau de paille plat aussi, de l’Exposition de 1878 venant débiter son compliment dans une revue de fin d’année, mais de l’Exposition de 1878 représentée par une femme encore jeune.  »
  • « Vers le matin elle eut un cauchemar affreux : comme autrefois elle vit un petit moujik ébouriffé prononcer d’inintelligibles paroles en remuant quelque chose, et ce quelque chose lui sembla d’autant plus terrifiant que l’homme l’agitait au-dessus de sa tête à elle, sans avoir l’air de la remarquer.  »
Alphabet