éboulis

Définition de « éboulis »

éboulis (n. m.) : Amas de matières éboulées.
  • Un éboulis de sable, de terre, etc.

Citations

  • « A tout moment le pays changeait d’aspect et le ciel de lumière ; les montagnes changeaient de couleur, les versants de nuances, les vallons de forme : images multipliées que des oppositions inattendues, soit un rayon de soleil à travers les troncs d’arbres, soit une clairière naturelle ou quelques éboulis, rendaient délicieuses à voir au milieu du silence, dans la saison où tout est jeune, où le soleil enflamme un ciel pur.  »
  • « Lorsqu’il désire revenir au grand jour, après avoir reposé dans un court terrier contre le rebord de la cloche, l’insecte, qui voit filtrer un peu de lumière à travers les éboulis, remonte par le puits d’entrée, incapable de se dire qu’il suffirait de prolonger d’autant le couloir en sens inverse pour aboutir au dehors de l’autre côté de la muraille et se libérer.  »
  • « Il n’y a vraiment pas de passage parmi les éboulis de tous ces murs d’argile, qui durent à peine et qu’on ne relève jamais, parmi ces torrents au lit creux et profond, surtout parmi ces excavations sans nombre d’où la terre à construire a été retirée et qui restent éternellement béantes.  »
Alphabet