ébahissement

Définition de « ébahissement »

ébahissement (n. m.) : État de celui qui est ébahi.

Citations

  • « Ce passage difficile a été nommé par les Aucas Jaua-Karam, parce que, d’après ce que rapporte la légende, à l’époque où fut tentée la conquête de l’Araucanie, un sorcier huiliche, qui jouissait d’une grande réputation de sagesse dans sa tribu, poursuivi de près par des soldats castillans, sauta sans hésiter le précipice, soutenu dans cette traversée périlleuse par les génies de l’air envoyés par Pillian pour le sauver, au grand ébahissement des Espagnols, qui se retirèrent tout penauds d’avoir vu leur victime leur échapper ainsi.  »
  • « Cependant, Gustave Després, après s'être orienté un instant et avoir promené son regard dans la vaste pièce, s'avança lentement vers la table et s'inclinant devant Madame Privat, qui n'était pas encore revenue de son ébahissement : Madame, dit-il, d'une voix grave, vous me pardonnerez d'avoir répondu si tard à votre gracieuse invitation d'assister à votre bal.  »
  • « Mais jugez tout d’abord de mon prodigieux ébahissement quand, lui ayant demandé des nouvelles de la femme au collier de velours, il me dit le plus sérieusement et le plus sinistrement du monde : Monsieur, c’est la légende qui avait raison, Angeluccia est morte le jour où on a touché à son collier !  »
Alphabet